Devoir de mémoire universel

Plus de 570 000 juifs vivent sur le sol français, la plus grande communauté juive d’Europe vit sur le territoire de Marianne. C’est une véritable fierté, sachant que notre pays est le troisième pays mondiale derrière Israël et les Etats unis à avoir en son sein la plus importante communauté. Malgré les ignobles persécutions francaises du passé, la communauté israélite a toujours réussi à s’adapter et à garder le dynamisme qu’on lui connait. Cela dit même si aujourd’hui les tensions sont largement apaisés il y’a toujours des sursauts qui peuvent briser cette relative p

Official logo of the French Republic, used exc...

Official logo of the French Republic, used exclusively by its government and prefectures. (Photo credit: Wikipedia)

aix, l’affaire Merah ou Fofana sont la pour montrer que la paix n’est jamais acquise et que l’antisémitisme ne peut être éradiqué totalement hélas ! Et cela ramène évidemment à des relents d’un autre âge que l’on pensait définitivement disparu. Sachant que de nombreux juifs ont encore des parents qui ont connus les horreurs des camps et le régime nazi, c’est une plaie qui se ré-ouvre. La pire question que les juifs  ne devraient jamais se poser est : «  suis-je en sécurité dans mon pays ? » c’est pourtant ce qui arrive aujourd’hui parfois et c’est un constat d’échec.

Pour éviter ce genre de question face à laquelle on est mal à l’aise, il faut continuer le devoir de mémoire. L’Elite politique a compris l’importance de combattre les idées racistes et antisémites, la loi Gayssot, le discours de Chirac et plus récemment celui de François Hollande montrent la bonne voie, la France accepte les actes inqualifiables du passé, cependant ce n’est pas suffisant. Les rescapés des camps étant de moins en moins nombreux pour témoigner, il faut dès à présent penser à des solutions fortes pour continuer ce devoir de mémoire, car ce qui s’est passé lors de la seconde guerre mondiale concerne tout le peuple français toutes religions ou ethnies confondues. Les mots sont peut être fort mais il s’agit d’un devoir de mémoire universel. Dans le cadre de l’éducation des jeunes générations on évoque parfois un projet prioritaire d’enseignement de la Shoah à l’école ce qui s’avère être une nécessité car la prévention doit se faire le plus tôt possible. Toujours dans le but de rendre la France en avance sur son temps, il serait judicieux de créer une journée férié pour le devoir de mémoire pour montrer l’intransigeance du pays face à l’antisémitisme mais aussi pour montrer la position exemplaire de la France sur la scène politique mondiale face à toutes les formes de génocide ou de menace. Le travail des institutions tel que le Crif ou du Mrap sont louable et utile pour prévenir les actes douteux cependant les formes d’antisémitisme prennent des formes relativement nouvelles et il faut s’adapter a ces changements c’est pour cela qu’il faudrait créer un observatoire de l’antisémitisme, notamment à cause des dangers véhiculés sur le net.

Publicités

Une réflexion sur “Devoir de mémoire universel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s